Articles: Peggy Cidor

Comment j’ai quitté mon enfance… et la Tunisie

PAR Peggy Cidor           L’auteure nous fait l’amitié de publier ici les bonnes feuilles, c’est dire un extrait d’un manuscrit en préparation qui devrait paraître d’abord en hébreu sous le titre, « Kakha zé haya » (C’était

Israël et le coronavirus : Confinement, déconfinement et déconfiture

PAR Peggy Cidor             Notre correspondante à Jérusalem retrace pour nous le début de la pandémie en Israël jusqu’au reconfinement à la veille du Nouvel An hébraïque, date à laquelle son texte à été écrit. Il

VERS UN NOUVEL ÂGE D’OR SÉPHARADE* : LES RETOMBÉES DU RAPPORT BITTON

PAR PEGGY CIDOR Journaliste, activiste féministe et sociale, Peggy Cidor, née à Tunis, vit à Jérusalem Le rapport Bitton aurait pu ouvrir une nouvelle ère dans les relations entre les Juifs originaires des pays de l’Islam et l’establishment ashkénaze en

L’ACCÈS DES FEMMES ULTRA-ORTHODOXES ISRAÉLIENNES À LA FORMATION D’ÉTUDES SUPÉRIEURES ET AU MONDE POLITIQUE

PAR PEGGY CIDOR Journaliste, notamment au Jerusalem Post et Jerusalem Report. Spécialiste des affaires de Jérusalem – de la société haredit, ultra-orthodoxe et du secteur arabe de la ville. Peggy Cidor nous propose ci-dessous un éclairage sur un phénomène nouveau

Introduire la culture sépharade dans les écoles israéliennes

PAR PEGGY CIDOR Peggy Cidor, née à Tunis, a fait son alyah (montée en Israël) avec ses parents en 1962, directement à la ma’abara (camp de baraquements pour les nouveaux immigrants) d’Ashdod où elle a grandi. Elle a effectué son

Top