Les leçons de vie magistrales des membres de la Chorale Shira Montréal

PAR Elias Levy

Elias Levy

Elias Levy

 

 

 

 

 

Ils sont atteints de déficience intellectuelle – troubles – du spectre de l’autisme, trisomie 21–, du syndrome d’Asperger, de déficience visuelle… Mais leur handicap ne les empêche pas de performer sur une scène musicale pour vivre ardemment leur passion : chanter. 

La vingtaine de membres de la Chorale Shira Montréal (Montreal Shira Choir) sont épatants et très émouvants. Sous la direction du cantor Daniel Benlolo, qui a créé cette chorale début 2019, ils ne cessent d’atteindre de nouveaux sommets. 

« Quand ils sont sur scène, ces êtres exceptionnels n’ont aucun handicap, mais une habileté remarquable pour réaliser leur plus grand rêve : chanter devant un public. Chacun d’eux apporte quelque chose de très spécial. À chaque spectacle, ils ne cessent de me surprendre et de m’émouvoir. Il y a quelques choristes qui ont beaucoup de difficulté à s’exprimer verbalement. Mais, une fois sur scène, ils oublient complètement leur handicap et, avec un enthousiasme débordant, parviennent à joindre leur voix à celles de leurs camarades. C’est incroyable de les voir chanter », nous a raconté, avec un brin de fierté, Daniel Benlolo lors d’une entrevue qu’il a accordée à La Voix sépharade. 

Daniel Benlolo s’investit pleinement dans cet admirable projet bénévolement. Il est secondé par deux collaboratrices très efficaces, son épouse, Muriel Suissa Benlolo, et Rebecca Bensimon, en charge des aspects logistiques et administratifs. À chacune de leurs prestations, les membres de cet ensemble vocal ont été chaleureusement et longuement ovationnés. Écouter les voix sublimes des choristes qui chantent en solo, notamment celle du très talentueux Joshua Benlolo, handicapé visuellement, c’est un moment d’une intense émotion. 

La Chorale Shira Montréal bénéficie du soutien de la Fédération CJA et de UIA Canada, organisation regroupant les fédérations juives du Canada. Depuis plusieurs années, la Fédération CJA encourage toutes les initiatives d’institutions communautaires ou de groupes privés favorisant l’inclusion des personnes souffrant d’un handicap physique ou mental dans la vie communautaire juive montréalaise. 

En 2002, Daniel Benlolo a fondé à Ottawa, ville où il a vécu pendant vingt-deux ans, la Chorale Tamir Neshama, composée de personnes de diverses confessions religieuses ayant un handicap de développement. À Ottawa, cette chorale, qui est toujours active, a chanté dans des synagogues, des églises, des mosquées, des hôpitaux et à l’occasion de diverses manifestations publiques, dont la cérémonie commémorative du jubilé d’or de la reine d’Angleterre, Elisabeth II, et le Festival des tulipes. Elle s’est produite aussi sur diverses scènes musicales à Toronto, à Montréal, à Calgary et en Floride. En 2010, les membres de la Chorale Tamir Neshama ont fait partie de la distribution d’un spectacle musical qui a connu un grand succès : Joseph and The Technicolor Dream. En 2018, ils ont visité Israël et chanté avec des chorales israéliennes dans plusieurs villes du pays. « Un voyage mémorable qui a soudé l’esprit du groupe », dit Daniel Benlolo. 

La Chorale Shira Montréal est une « chorale inclusive » constituée de personnes, âgées de 18 à 75 ans, de diverses confessions religieuses et provenant d’horizons culturels différents, tient à préciser Daniel Benlolo. « Notre chorale transcende les barrières séparant les religions et les races. Sa singularité est indéniablement son esprit d’inclusion. Elle rassemble des chanteurs de diverses origines culturelles : Ashkénazes, Sépharades, Noirs, Asiatiques… Pour eux, chanter est presque leur raison de vivre, en plus d’être un véhicule incroyable de développement personnel. » Ces choristes des plus motivés chantent en anglais, en français, en hébreu et en yiddish des chansons puisées dans divers répertoires musicaux : la liturgie juive, la musique israélienne, les grands classiques de la musique anglo-saxonne –pop, rock…–, les chansons populaires françaises… 

J’ai eu le privilège d’assister à l’une des répétitions de cette chorale. Celles-ci ont lieu une fois par semaine à la Congrégation Spanish & Portuguese. Depuis le 1er novembre, Daniel Benlolo est le nouveau cantor de cette synagogue. J’étais accompagné par Edmond Silber, qui a immortalisé avec brio avec sa caméra ce moment fort poignant. 

Daniel Benlolo s’adresse à ses choristes avec élégance et doigté. Charismatique, affable et doté d’un sens de l’humour très fin, il a développé une relation amicale particulière avec chacun d’entre eux. Ils suivent attentivement ses directives. Ce soir-là, avant de commencer la répétition, il leur a dit candidement : « Je tiens à vous dire à quel point je suis heureux de vous rencontrer chaque semaine. C’est un grand privilège pour moi de pouvoir vivre avec vous cette merveilleuse aventure musicale. N’oubliez jamais que chaque être humain a un handicap. Moi aussi j’ai beaucoup de handicaps. Ne prononcez jamais ce mot parce que celui-ci n’existe pas. Au contraire, dites : « J’ai une habileté spéciale ». C’est en tout cas ce que vous me démontrez à chacune de nos rencontres. Vous ne faites pas que chanter. Vous apportez beaucoup de joie à tous ceux et celles qui vous écoutent chanter. Vous leur donnez de l’espoir. Vous faites des miracles avec votre habileté très spéciale. » 

La création de la Chorale Shira Montréal a « chambardé très positivement » la vie des familles des membres de celle-ci, nous a confié Didier Ziri, père d’Ethan Ziri, 18 ans, le plus jeune choriste du groupe, atteint de trisomie 21. « La Chorale Shira Montréal est une expérience humaine et musicale merveilleuse pour notre fils Ethan et pour notre famille. Ethan adore la musique et le chant. Il aime beaucoup les mélopées de la tradition liturgique sépharade, qu’il chante le Shabbat et à l’occasion des fêtes juives à notre synagogue, Or Hahayim. Sa participation à cette belle chorale l’a beaucoup épanoui. Il est fou de joie chaque fois qu’il doit chanter avec celle-ci devant un public. Daniel Benlolo accomplit avec ses choristes un travail des plus impressionnants. Ma famille et moi tenons à le remercier vivement. » 

Plusieurs membres de la chorale nous ont aussi fait part de leurs impressions sur celle-ci. « Du fond de mon coeur, je tiens à remercier Daniel Benlolo de m’avoir donné l’opportunité de réaliser mon rêve de jeunesse : chanter devant une foule. C’est une expérience indescriptible qui me rend très heureuse », nous a confié Brenda Stolow. Pour Raphaël Sherf, la Chorale Shira Montréal est « un lieu de communion fraternel, qui rassemble des personnes partageant la même passion: chanter ». Heidi Bolton est ravie de faire partie de cet ensemble vocal. « J’adore la musique. J’adore chanter. Je suis membre aussi de la chorale de l’Agence Ometz. Chanter m’apporte beaucoup de joie. » 

Daniel Benlolo déplore qu’il y ait encore dans notre société, et dans notre communauté aussi, des préjugés tenaces à l’endroit des personnes souffrant d’un handicap intellectuel ou physique. « Nous devons impérativement lutter contre ces stéréotypes des plus dommageables. Les membres des Chorales Shira Montréal et Tamir Neshama contribuent certes à éradiquer les stigmates associés à un handicap mental ou physique. Quand on voit nos choristes à l’oeuvre sur une scène, chanter avec une foi inébranlable et un enthousiasme inouï, nombreux sont ceux qui réalisent alors que leur déficience intellectuelle n’est pas du tout une tare mais au contraire un atout qui les motive à aller chaque fois plus loin. À chacune de leurs prestations, ils nous donnent de magistrales leçons de vie qui nous bouleversent profondément. » 

Depuis sa création, la Chorale Shira Montréal a participé à plusieurs manifestations communautaires et événements publics: la soirée de célébration du 71e anniversaire d’Israël organisée par la synagogue Beth Tikvah, à Dollard-des-Ormeaux, à laquelle ont assisté quelque 500 personnes; le « Shabbat sous les étoiles » –« Shabbat under the stars »–, un grand rassemblement communautaire, qui a attiré plus de 2 000 personnes au parc de Hampstead; l’Assemblée générale de la Fédération CJA; la soirée Challah Bake, organisée par la Campagne de la philanthropie des femmes de l’Appel juif unifié de la Fédération CJA, à laquelle ont pris part plus de 1 000 femmes… En novembre, la Chorale Shira Montréal a été conviée par la célèbre chanteuse de jazz et pop canadienne, Nikky Yanofsky, à la rejoindre sur scène pour interpréter avec elle un tube de son répertoire à l’occasion d’un concert-bénéfice pour le Centre d’art pour le développement humain de l’Université Concordia. 

À la fin juin, les membres de la Chorale Tamir Neshama d’Ottawa et ceux de la Chorale Shira Montréal se sont rencontrés pour la première fois. Ils ont uni leurs voix à l’occasion de deux récitals qu’ils ont donnés à la résidence pour personnes du troisième âge, Le Waldorf, et au Centre communautaire Mada. « Cette fusion de voix fut un moment vraiment magique. Nous avons d’autres projets musicaux conjoints », annonce Daniel Benlolo 

Dans les prochains mois, la Chorale Shira Montréal participera à d’autres événements à l’invitation d’organisations communautaires et de groupes privés. « C’est un début fort prometteur », se réjouit Daniel Benlolo. Il qualifie cette expérience d’”unique, émouvante et des plus gratifiantes sur le plan humain ». 

« L’humilité, la grande motivation et la passion pour le chant de mes choristes constituent pour moi une précieuse source d’encouragement. Chose certaine, sur une scène, ceux-ci parviennent à transformer leur handicap intellectuel en une force de vivre indicible. » 

Top