ÉDITORIAL : DÉCEMBRE 2018

Dr Sonia Sarah LIPSYC

Sonia Sarah Lipsyc

Chose promise, chose due…Voici la 2e partie de notre dossier « Israël fête ses 70 ans » consacré cette fois-ci au volet culturel et au sport. Vous y trouverez des articles de Agnes Tiano sur les talents de la chanson israélienne, de Rudy Abecassis sur le rayonnement du cinéma israélien, et je signe un entretien sur la littérature israélienne avec l’auteure Esther Orner. Un passionné de sport, Amnon Suissa, nous livre un texte sur le football et le basketball en Israël, Sylvie Halpern nous fait connaître deux initiatives israéliennes qui font le tour du monde (en sport la création de Mamanet et les chorales de Koolulam) et Annie Ousset-Krief met en valeur les échanges culturels entre le Québec et Israël, notamment dans le domaine de la danse.

Il eût été difficile pour notre compréhension de l’actualité de ne pas revenir sur ce vote à la Knesset, en juillet dernier, sur la loi dite fondamentale, en langage juridique, de l’État-nation juif. Nous publions ainsi un entretien de Elias Levy avec deux personnalités israéliennes francophones que notre communauté connaît bien, car ils ont déjà eu tous deux l’occasion de donner des conférences à Montréal :  les universitaires Denis Charbit et Emmanuel Navon. Ils ont, comme vous vous en apercevrez vite, tous les deux, des opinions diamétralement opposées sur le sujet. De quoi vous faire une idée des débats qui agitent l’État d’Israël et de vous forger votre propre avis sur la question. Enfin, Bernard Bohbot, nous livre une analyse de l’échec, au regard de solutions de paix, de BDS, l’organisme qui tente de boycotter Israël.

Deux femmes sont sous « les coups de projecteurs » dans la rubrique qui porte ce titre, Yolande Amzallag de la Fondation Samy Elmaghribi et Évelyne Abitbol de la Fondation Raif Badawi pour la Liberté, entretiens menés par Annie Ousset Krief. Notre collaboratrice nous a également relaté les débats de l’événement organisé par ALEPH, « Influences ou appropriations culturelles », dernier du genre du programme « Pour une citoyenneté réussie entre Juifs, Musulmans, Arabes et Berbères » qui s’est déroulé avec succès durant plus de deux ans 1.

Pour la rubrique « Culture sépharade », Elias Levy s’est entretenu avec le poète Georges Amsellem qui habite notre cité.

Nous attirons votre attention sur le fait que certains de ces articles sont exclusivement accessibles en ligne sur notre site 2.

« Vie communautaire » vous donne un aperçu de la riche activité que charrie notre communauté sépharade. Qui a dit qu’il ne se passait rien à la CSUQ n’a jamais lu le LVS de sa vie… Je plagie là à ma manière et on me le pardonnera, un adage talmudique au sujet d’une fête juive 3. D’ailleurs, au sujet du LVS, je voudrais vous informer chères lectrices et chers lecteurs du fait que ce magazine que vous avez l’habitude de recevoir gracieusement depuis des décades changera de formule et deviendra progressivement payant… En effet, pour être admissibles à des subventions, sans quoi il est difficile d’assurer une parution régulière de notre magazine, nous devons nous justifier d’abonnés payants. C’est pourquoi nous vous proposons pour 6 $ seulement un abonnement pour l’année et, à ce jour, pour trois numéros. « 6$, mais ce n’est rien ! » Effectivement. Alors, pourquoi ne pas commencer l’année civile avec la résolution de s’abonner au LVS? Nous espérons que vous la prendrez, puisque vous êtes nombreux à nous faire part de votre satisfaction et que nous avons à plusieurs reprises souligné l’importance de votre soutien pour la pérennité de cet outil médiatique et rassembleur.

Pour tous les détails concernant les modalités d’abonnement, je vous renvoie à la page x de notre présent magazine ainsi qu’au lien sur notre site pour vous abonner en ligne 4.

Je vous en remercie d’avance.

Bien cordialement à vous.

 

 

Sonia Sarah Lipsyc
slipsyc@csuq.org

 

Notes:

  1. Voir l’article avec vidéos « Pour une citoyenneté » sur le site de ALEPH : http://alephetudesjuives.ca/category/une-citoyennete-reussie/
  2. http://lvsmagazine.com
  3. Traité de Michna Soucca, chapitre 5 : « Celui qui n’a pas vu la joie de sim’hat beit hashoeva (fête de puisage de l’eau), n’a jamais vu de joie de sa vie. »
  4. http://lvsmagazine.com/donation-abonnement/
Top