ADIEU À FRANCIS WEIL

PAR DAVID BENSOUSSAN

David Bensoussan

David Bensoussan

David Bensoussan est ingénieur, écrivain et blogueur sur Huffingtonpost et Times of Israel, en version française. Ancien Président de la CSUQ, il est notamment récipiendaire du prix Haïm Zafrani (2012).

Francis Weill

Le Dr Francis Weil s’est éteint dans son Alsace natale. Il a été l’un des pionniers de l’imagerie médicale en France et a consacré sa retraite à l’étude des textes sacrés des religions monothéistes.

Alpiniste chevronné, il n’a jamais reculé devant les défis. Aucune difficulté n’entravera son érudition : écrivain prolifique, il a voulu redéfinir les idées préconçues relatives aux religions dans un langage franc.

Fasciné par les Écritures, il a cherché à retrouver un bon sens par l’action heureuse de sa lecture lucide et critique. Son œuvre Juifs et chrétiens, requiem pour un divorce est une analyse des convergences et des divergences qu’ont connu Juifs et chrétiens dans l’histoire. Dans Lettre à un ami chrétien propalestinien, il s’est insurgé contre la stéréotypie des attitudes vis-à-vis du conflit du Moyen-Orient menant à l’aveuglement.

Dans ses ouvrages Le naufrage des religieux, L’intégrisme pour mieux le combattre et Folie du monde et vertige des religions, il s’est attaqué aux radicalismes religieux en faisant appel au simple bon sens. Sa série de recueils des dictionnaires alphabétiques des prophètes, du livre des Psaumes et du Coran facilite grandement l’identification de repères importants.

Les perles du Midrash a mis en exergue une sagesse séculaire et généralement méconnue. L’éthique juive en dix paroles est un chef-d’œuvre dont beaucoup d’éducateurs pourraient s’inspirer.

Sa franchise et son amour cartésien, éclairé et objectif de la vérité lui ont permis de redonner aux Écritures un sens plus authentique qui est aux sources mêmes de l’humanisme. Ses visites annuelles à Montréal seront regrettées par ses amis et sa famille.

 

 

Top