ELLES ET ILS ONT PUBLIÉS

PAR SONIA SARAH LIPSYC

Dr Sonia Sarah Lipsyc

Sonia Sarah Lipsyc

Dr Sonia Sarah Lipsyc est rédactrice en chef du LVS et directrice de Aleph – Centre d’études juives contemporaines.

YEHUDAH LANCRY

Nadavéd. L’Harmattan, Paris, 2017

Né au Maroc, Yehudah Lancry est titulaire d’un doctorat de littérature française. Diplomate israélien, il a été ambassadeur de l’État hébreu en France de 1992-1995 et aux Nations Unies de 1999 à 2002. Il est régulièrement invité au sein de la communauté juive sépharade de Montréal.

Récit émouvant et pudique d’un père qui accompagne son second fils malade, de trente-six ans, vers sa fin de vie. Nadav mourra comme son frère Ran, une dizaine d’années auparavant, de la même maladiecongénitale. « Tu ne vas quand même pas me jeter aux poubelles », lui dis-je dans ma déperdition.

« Pourquoi aux poubelles, papa, je te laisse trois enfants ! ». Puis son fils lui dictera ses dernières volontés.

Comme l’écrit l’auteur Ami Bouganim, dans sa préface : « Les mots de Lancry sont éloquents (…); il se plie au rite d’Israël. Il prononce le chéma. Il récite le kaddish. Il se garde de toute altercation avec Dieu (…). Lancry devait à la mémoire de Nadav de nous associer à la lecture de ce vibrant hommage d’un père amputé de ses deux fils… »

DOMINICK PARENTEAU-LEBEUF ET ELEONORE GOLDBERG

La demoiselle en blancÉd. Mécanique Générale, Montréal, 2016

L’auteure est dramaturge et scénariste et Elenonore Goldberg, la dessinatrice est également cinéaste de films d’animation. Son dernier film, Mon yiddish Papi est de 2017. Toutes deux vivent à Montréal.

Cette bande dessinée fantastique raconte l’histoire d’une jeune fille sur le négatif d’une photo qui attend durant des décennies dans sa chambre noire de Berlin que son photographe vienne enfin la développer. Cette histoire singulière nous fait traverser une large partie de l’Histoire… la montée du nazisme, le swing des années cinquante, le Mur de Berlin et son effondrement jusqu’au dénouement aujourd’hui. Les illustrations en noir et blanc de Goldberg révèlent tout un univers qui laisse deviner de nombreuses autres créations. Un duo gagnant.

NATHANAËL

N’existeCarnets 2007-2010, éd. Le Quartanier, Québec, 2017

Nathalie Stephens alias Nathanaël est née à Montréal. Elle est l’auteure d’une trentaine de livres écrits en français ou en anglais dont Sotto l’immagine (2014). Elle a traduit notamment en anglais Hervé Guibert, et Catherine Mavrikakis. Son œuvre a été reconnue par de nombreuses distinctions, comme la bourse du PEN American Center. Ses livres sont publiés en France, aux États-Unis et au Québec. Elle vit aujourd’hui à Chicago.

Nathanaël publie ici des carnets déroutants, voire décousus dans l’excellente maison d’édition québécoiseLe Quartenier. « Démente est la mer de ne pouvoir mourir d’une seule vague », cette citation du poète juif égyptien francophone Edmond Jabes, se lit au détour d’une phrase. Dans une autre page, elle relate ses rencontres familiales juives sépharades, à Montréal ou à Lyon, où manifestement elle ne trouve pas sa place. Mais laissons-lui le mot de la fin. « Depuis le jour où j’ai appris, assise devant les deux baffles posées discrètement sur ma table de travail, me reliant au monde, que le mot Birkenau voulait dire « petite prairie aux bouleaux », le peu de confiance (…), d’espoir que je versais dans ce geste (de la traduction ndr) (…) se sont résolument évaporés ».

ISABELLE COHEN

Un monde à réparer, Le livre de Job. Nouvelle traduction commentée. Albin Michel, Paris, 2015

Isabelle Cohen, docteure en histoire des religions et anthropologie religieuse, est chargée de mission à la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. Elle a notamment collaboré à Anthologie du judaïsme. 3000 ans de culture juive, Nathan, 2007.

Dans ce livre d’érudition et de pensée juive, l’auteure convoque les commentaires antiques, médiévaux, modernes et contemporains de la tradition juive, mais aussi les apports de la philologie et de la critique biblique. « Le Livre de Job est peut-être le plus honnête des grands textes spirituels, car il se confrontedirectement à une question religieuse brûlante : si Dieu est bon et tout-puissant, pourquoi permet-il que les innocents souffrent ? (…) » Cette somme de travail propose d’abord une nouvelle traduction de ce livre biblique, une analyse de commentaires et n’évite aucune question ni les diverses tentatives de réponses pour comprendre les épreuves de Job… « Un gars » bien sous tout rapport à qui il arrive tous les malheurs de la vie.

Top