ÉDITORIAL : SEPTEMBRE 2016

Sonia Sarah Lipsyc

Sonia Sarah Lipsyc

Le terrorisme islamiste est une réalité qui frappe de nombreux et divers pays arabes, africains, européens et américains et qui a touché durement la France. La communauté juive a été l’une des premières visées au sein de l’Hexagone, et ce, depuis des années. Souvenons-nous de l’enlèvement et du martyre que subit le jeune homme Ilan Halimi dans la région parisienne et les enfants assassinés, ainsi que le père de deux d’entre eux, à bout portant, dans l’école Otsar Hatorah à Toulouse. L’attentat et la tuerie à l’Hyper Cacher en 2015, a suscité des interrogations profondes de la communauté juive de France quant à son devenir.

Nous y consacrons notre Dossier spécial : « Où vont les Juifs de France ? » avec des entretiens, le premier avec le journaliste Victor Malka et le second avec des professionnels de Ometz, qui, au sein de la Fédération CJA, offrent des services aux nouveaux immigrants de la communauté juive de Montréal; des témoignages du Dr Gobert qui a immigré au Québec et exerce à Lac-Mégantic et d’Emmanuel Bloch qui a posé ses valises à New York, tous deux accompagnés de leurs familles respectives; des réflexions pertinentes comme celles de Maurice Chalom qui consacre sa chronique à cette thématique et la brillante analyse de l’Israélien Dov Maimon sur les défis que doivent relever les Juifs français qui s’installent en Israël notamment celles et ceux qui, d’origine sépharade, sont confrontés encore à une nouvelle immigration. Outre le Dossier spécial, vous découvrirez des nouvelles rubriques que vous retrouverez régulièrement dans le LVS. Monde juif présente un entretien de notre collaborateur Elias Levy avec Jean Birnbaum, l’une des figures médiatiques françaises, sur la difficulté de l’Occident et de la gauche (mais pas seulement) à penser la force dévastatrice de la dimension religieuse et de la foi dont se réclame le djihadisme. Quant à David Bensoussan, il démontre les effets pervers de certaines décisions de l’ONU sur le conflit du Proche-Orient. Vie juive canadienne propose un entretien de notre collaboratrice Annie Ousset-Krief avec le Professeur Ira Robinson à l’occasion de la sortie de son livre, en anglais, sur « Une histoire de l’antisémitisme au Canada » et un autre entretien avec les deux porteurs du projet, au sein de la CSUQ, Raphaël Assor et moi-même sur ce mandat fédéral « Pour une citoyenneté réussie au Québec des Juifs et Musulmans originaires d’Afrique du Nord ». Sharon Gubbay-Helfer nous relate l’histoire de la Spanish and Portuguese, la plus ancienne synagogue au Québec, qui de plus est sépharade, fondée en 1768. Dans Culture juive et israélienne, Elias Levy nous rapporte les propos décapants de l’écrivain Eshkol Navo sur sa vision de la réalité israélienne. Nous avons décidé de donner systématiquement la parole aux nouvelles générations avec la rubrique Itinéraires de jeunes sépharades d’ici et d’ailleurs avec, pour ce numéro, des fragments du carnet de route, appelons-le ainsi, de Miléna Kartowski-Aïache, en quête de son identité sépharade en France, à Djerba en Tunisie, à Montréal et en Israël. Alexis Ibgui partage avec nous ses réflexions du voyage « Retour aux Sources » en Espagne, au Portugal et au Maroc, effectué dans le cadre du dynamique Programme de leadership de la CSUQ. Dans À la Découverte des figures du monde sépharade, David Bensoussan met en valeur la vie et l’œuvre foisonnante du rabbin Joseph Knafo (19e siècle) ayant vécu à Mogador. Vous y découvrirez mentionnés des noms, pour la plupart sépharades, d’éminents kabbalistes. Le rabbin Avi Finegold, à moitié sépharade et ashkénaze (mais n’est-ce pas le double héritage de certains d’entre nous ?), nous livre pour la rubrique Judaïsme ses réflexions à l’approche des fêtes juives solennelles du mois hébraïque de Tichri durant lesquelles vous aurez certainement l’occasion de feuilleter votre magazine LVS. Il a également accepté de répondre à nos questions sur l’organisme d’études juives nomade, le Jewishlab, qu’il a créé à Montréal. Enfin la Vie communautaire, sous la plume de notre collaboratrice Martine Schiefer, nous offre l’éventail de notre riche vie communautaire au sein du monde sépharade dans notre cité québécoise.

Vous retrouverez l’ensemble de ces articles dans la version numérique du LVS que nous avons lancée l’année dernière et que nous aimerions développer au fil des mois à venir. Ne manquez pas de mettre ce lien dans vos favoris : http://lvsmagazine.com. Et de noter aussi que nous sommes présents sur Facebook sous le titre LVS – La Voix Sépharade. Enfin, chers lecteurs, n’oubliez pas de nous faire part de vos commentaires en m’écrivant à slipsyc@csuq.org. Qui sait, nous aurons peut-être, sous une forme ou une autre, une rubrique des lecteurs ?

En attendant, permettez-moi de vous souhaiter ainsi qu’à celles et ceux qui vous sont chers, une excellente nouvelleannée… « Chana Tova Oumetouka » , qu’elle nous soit douce comme le miel qui trône sur nos tables de fêtes. J’associe à ces vœux, comme le veut notre tradition, la ville, la Province, le pays et le monde qui nous entourent.

Sonia Sarah Lipsyc