« COMMENT SE DÉROULE LA VENUE DES JUIFS FRANÇAIS AU QUÉBEC ? »

ENTRETIEN AVEC PHILIPPE ELHARRAR, LAETITIA SELLAM ET MONIQUE LAPOINTE, PAR SONIA SARAH LIPSYC

Sonia Sara Lipsyc

L’Agence Ometz, sous l’égide de la Fédération CJA de Montréal, offre des services aux membres de la communauté et notamment aux nouveaux immigrants 1. Le programme Initiative France, sous la responsabilité de Monique Lapointe, chef des services d’immigration, a été créé pour accueillir les nouveaux immigrants de France, grâce à deux professionnels : Laetitia Sellam, consultante en intégration et Philippe Elharrar, développeur et spécialiste en emploi. Cette équipe de trois personnes a bien voulu répondre à nos questions.

 

 

Monique Lapointe

Monique Lapointe

Laetitia Sellam

Laetitia Sellam

Philippe Elharrar

Philippe Elharrar

 

Comment ce projet « Initiative France » a-t-il été créé et depuis quand ?

Au printemps 2015, un groupe de travail constitué de personnes ayant une expertise éprouvée dans les domaines des affaires, de l’immigration et de l’emploi a été mis sur pied par la Fédération CJA. Ce groupe de travail a été mandaté pour élaborer une stratégie qui aiderait de façon concrète les membres de la communauté juive de France souhaitant immigrer à Montréal. Le comité a reçu des témoignages de la part de Juifs français déjà établis à Montréal et qui ont partagé leurs expériences en tant qu’immigrants au Québec.

Ces témoignages ont contribué à la mise en place d’un plan d’action stratégique pour faciliter l’intégration de ces nouveaux arrivants dans la société québécoise ainsi que dans la communauté juive de Montréal.

L’Agence Ometz et d’autres agences de la Fédération CJA collaborent dans la mise en oeuvre des différentes phases du projet Initiative France qui a débuté officiellement en octobre 2015.

Voyez-vous une augmentation de l’installation des Juifs de France au Québec et depuis quand ?

Les demandes d’informations par téléphone ou courriel ont considérablement augmenté depuis les récents attentats à Paris (doublé depuis janvier 2015) et c’est pourquoi la Fédération juive de Montréal et l’Agence Ometz ont réfléchi sur des mesures d’accompagnement plus spécifiques face à cette nouvelle tendance.

Pouvez-vous donner un chiffre de cette immigration depuis quelques années et spécifiquement depuis les attentats terroristes en France qui se sont accrus depuis 2015 ?

Étant donné que les chiffres officiels d’immigration concernent les demandes des Français sans critères d’appartenance, il est impossible de quantifier annuellement le nombre de Français d’origine juive, présents sur le sol canadien. Le programme « Initiative France » étant trop récent, nous avons amorcé un processus de compilation des données qui pourra ultérieurement nous renseigner sur le nombre de nouveaux membres de l’agence Ometz.

Les attentats et la réaction internationale qui a suivi ont été un déclencheur certainement suite à une réflexion de plus longue date, car l’antisémitisme exponentiel depuis 10 ans avait déjà provoqué des arrivées régulières d’immigrants juifs français au Québec. Ces événements engendrent, bien sûr, des pics dans nos statistiques.

L’insécurité ou l’antisémitisme sont-ils les seuls facteurs qui incitent des Juifs de France à immigrer au Québec ?

La morosité économique du pays est également un facteur important à prendre en considération.

Les Juifs français restent-ils au Québec ou s’installent-ils plus tard dans d’autres provinces
du Canada ?

Basé sur nos observations, les nouveaux arrivants s’installent et demeurent principalement à Montréal.

Quels sont les profils professionnels des Juifs français ? Professions libérales ? Business ? Autres ?

Outre les professions libérales traditionnelles (avocats, docteurs, dentistes, architectes, etc.) qui arrivent, d’autres métiers se profilent tels que : opticien, pharmacien, expertcomptable, designer graphique, en marketing, en technologie de l’information, etc.

Quelle est la moyenne d’âge des Juifs de France qui choisissent de venir ici ?  Touchez-vous également la population estudiantine ?

Nous sommes témoins d’une vague d’étudiants et de jeunes familles avec enfants. Les demandes de Français de 50 ans et plus sont plus rares.

Les Juifs français qui envisagent de venir au Québec à ont-ils déjà de la famille installée ici, notamment de la communauté sépharade à majorité d’origine marocaine ?

Le profil des nouveaux immigrants de France n’est pas uniforme. Certains d’entre eux ont, certes, des liens avec leur famille marocaine installée à Montréal depuis de nombreuses années avec des souvenirs d’immigration très différents. D’autres Français juifs, qui ont toujours eu une identité juive affirmée, n’ont pas systématiquement de lien avec la communauté juive sépharade de Montréal. Basé sur les observations du comité de travail, l’importance de l’identité juive est une évidence, et se définit selon deux rites différents : Ashkénaze ou Sépharade. Cependant, le mélange de ces deux origines culturelles se réalise fréquemment sans aucun a priori en France.

Que propose l’Agence Ometz pour aider les Juifs français à envisager leur immigration
au Québec ?

Le programme s’adresse aux personnes qui ont décidé de venir vivre au Canada, ceux pour qui Aliyah (l’installation en Israël ndr) n’est pas une option et qui ont besoin d’information.

Le dialogue avec eux peut s’enclencher entre la France et Montréal au moyen d’un numéro de téléphone direct ou par Skype. Cet accueil personnalisé, avec le soutien de l’équipe du service d’immigration, est assuré par deux professionnels qui ont été recrutés spécifiquement pour ce programme et pour répondre à tous les types de demandes : Laetitia Sellam, consultante en intégration et Philippe Elharrar, développeur d’affaires et spécialiste en emploi qui travaillent en collaboration étroite avec leurs équipes respectives.

Pour les familles, les célibataires et les couples d’origine française, le premier contact est Laetitia à l’Agence Ometz. Elle les accueille avec enthousiasme pour, d’une part, leur présenter en détail les services et les ateliers offerts (intégration, emploi, communauté, social), d’autre part, pour répondre à leurs questions ou les orienter vers des services d’immigration ou d’emploi propres à leurs besoins. De plus, elle les invite à bénéficier d’une gamme de programmations socioculturelles proposées par l’Agence Ometz ainsi que par diverses agences de la communauté juive de Montréal.

L’objectif principal de ce programme est d’accompagner ces nouveaux membres dans leur cheminement dès leurs premiers pas afin de les préparer au « décodage francoquébécois » et de les aider à mieux réussir leur intégration tant au niveau personnel que professionnel. C’est pourquoi malgré leur besoin primordial d’assurer un revenu suffisant grâce à un emploi convenable, il est d’autant plus important d’offrir aux nouveaux membres des opportunités d’établir des liens avec la société d’accueil.

En ce sens, un « Comité de Français » a été créé basé sur les recommandations des Juifs français qui ont témoigné au comité de travail de la Fédération CJA. Ce comité est constitué de membres de la communauté qui désirent participer, bénévolement et activement, à l’intégration sociale et communautaire de ces nouveaux arrivants.

Êtes-vous une agence d’emploi ? Faites-vous des mises en contact professionnelles et autres ?

Un des services offerts par l’Agence Ometz est l’accompagnement des nouveaux immigrants dans leur recherche d’emploi. Dans ce contexte, Philippe Elharrar a intégré l’équipe du service d’emploi de l’Agence Ometz pour répondre aux besoins d’embauche plus spécifiques de cette immigration. L’une des priorités est d’élargir le bassin d’employeurs francophones tant au niveau de la communauté qu’au sein de la société québécoise. Pour ce faire, un « Comité d’emploi d’Initiative France » a été établi et a pour mandat de créer et gérer une structure de réseautage efficace et souple ainsi que d’acquérir des informations pertinentes qui permettront d’aider les nouveaux immigrants français à se replacer professionnellement sur le marché du travail montréalais. Ce soutien personnalisé permet aux nouveaux arrivants de devenir des travailleurs autonomes à terme dans un réseau professionnel qui leur est propre.

Quelles sont les questions que vous posent le plus souvent les immigrants potentiels ?

Le processus d’immigration et la reconnaissance des diplômes; comment trouver un emploi ; le choix de l’encadrement scolaire pour leurs enfants.

Que proposez-vous aux futurs immigrants qui se tournent vers vous ? Bénéficient-ils d’un service juridique pour leurs demandes de papiers ?
Le premier pas que nous recommandons à ces futurs immigrants est de vérifier leur admissibilité sur le site officiel du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) 2. Les possibilités d’admissibilité sont devenues plurielles et complexes. Ainsi, nous leur recommandons de demander les services d’un consultant ou avocat en immigration fiable.

Les conditions d’immigration ont beaucoup changé depuis cinquante ans et la venue des Juifs sépharades au Québec. Combien de temps faut-il attendre pour obtenir son statut de résident permanent ou un permis de travail fermé (pour un emploi spécifique) ou ouvert (pour tout emploi) ?

Il est vrai que l’immigration des années 1960 s’est effectuée dans un contexte complètement différent. Aujourd’hui, de multiples facteurs influent sur la durée du processus d’immigration et dépendent de chaque profil d’immigrants 3.

Les Juifs français viennent-ils faire un voyage exploratoire ? Restent-ils en contact avec vous de retour de ce voyage par courriel ou téléphone ?

Plusieurs cas de figure se présentent :
1. Ceux qui nous contactent avant d’entamer un voyage exploratoire et le préparent avec nous. Les thèmes principalement abordés sont : informations sur la procédure d’immigration, visites d’écoles et spécificités des quartiers de Montréal et alentours.
2. Ceux qui viennent nous rencontrer pendant leur séjour sur place sans nous avoir contactés avant. Grâce à cet accueil personnalisé apprécié, un échange mutuel se crée effectivement, ce qui nous permet de mettre à jour, en permanence, notre base de données strictement confidentielle.

Quels conseils donnez-vous pour bien réussir sa venue ici ?

« Rien ne sert de courir, il faut partir à point. » Jean de La Fontaine. Une préparation rigoureuse et documentée est un moyen d’amortir les chocs culturels éventuels. Et surtout, de faire preuve d’une ouverture d’esprit positive et constructive.

Comment les Juifs de France sont-ils au courant des services qui leur sont offerts ?

Jusqu’à présent, le bouche-à-oreille s’est répandu très rapidement entre les deux continents. À partir de la rentrée 2016, une annonce d’information sera publiée dans divers médias en France et au Canada.

 

Notes:

  1. Voir http://www.federationcja.org/fr/initiative-france-montreal et http://www.ometz.ca/f+immigration
  2. http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/accueil.html
  3. La fourchette de temps pour l’obtention d’un permis de travail (fermé ou ouvert) peut prendre en moyenne actuellement de trois à six mois et la résidence permanente entre dix-huit et vingt mois.
    Ces estimations non exhaustives et susceptibles d’évoluer ne prennent pas en compte les statuts d’étudiants ou autres (ndr)